5. avr., 2018

Fabrication de baguettes de verre au 18ème siècle

Voilà comment étaient faites les baguettes (et les tubes) de verre au 18 ème sciècle.
(extrait de l'Encyclopédie Diderot et d'Alembert  http://portail.atilf.fr/encyclopedie/)
Aujourd'hui encore certains fabricants et / ou certaines séries de couleurs sont faites ainsi !

En fait, la marque Moretti n'existe plus... Moretti a fait faillite il y a quelques années puis ils ont rouvert une autre entreprise Effetre. Donc Moretti = Effetre.
Et suite à cette histoire, un des anciens dirigeants de Moretti a développé sa propre entreprise : Vetrofond.
Les recettes sont très très proches, et à ce jour, entre ces 2 marques, on n'a pas constaté de problème de compatibilité (à part sur la question des opalinos et des alabasters mais ce n'est pas un problème entre ces 2 marques, c'est un problème inhérent à ces 2 types de verre.

Source : http://ceraverre.free.fr/Le_verre.html#10

 

Pour rappel, le verre de Murano est de nature sodo-calcique : c’est le plus commun des verres. Il a une bonne stabilité chimique mais il est sensible aux chocs thermiques.

La composition du verre :

On retrouve 3 éléments principaux :

  • un vitrifiant (minéraux : silice ou sable/silicates) qui peut donner du verre à lui tout seul,
  • un fondant (carbonate de sodium) qui va permettre de baisser la température de fusion,
  • un stabilisant (calcaire) qui augmentera la résistance à l’usure
  • la plupart du temps on ajoute aussi des affinants physiques et chimiques (nitrate de sodium ou de potassium+arsenic ou antimoine ou sulfates industriels) dont le rôle est de supprimer les impuretés

Ces matières premières vont former un mélange vitrifiable.

Placé dans un creuset à l’intérieur d’un four, le mélange va être porté en fusion à une température comprise entre 1300 et 1700°.

fabrication-verre-murano

On obtient ainsi du verre transparent incolore qu’on appelle à Murano « cristal » (ou cristal de Venise).

Pour obtenir des verres colorés ou opales, on introduit de faibles quantités d’éléments colorants ou opacifiants. Les verres sont teintés dans la masse, cela signifie qu’on ajoute des oxydes métalliques (colorants minéraux à base métallique)  pendant la fusion.

 Quelques exemples de colorants :
  • oxyde de cobalt, de manganèse : bleu
  • chrome, argent : jaune
  • oxyde de cuivre : rouge
  • oxyde de manganèse : violet
  • or : rose et rouge rubis
  • sélénium : jaune orangé à rouge
colorants-verre-murano_cristal-Venise
 

Le façonnage du verre de Murano

La température du four est baissée à environ 1000°. A cette température, le verre est assez « pâteux » pour être cueilli. Le verre est modelé, façonné, avant de se solidifier complètement autour de 500°.

Les baguettes sont obtenues en étirant les deux extrémités d’une boule de verre d’une seule couleur jusqu’à ce que la baguette atteigne le diamètre requis.

La baguette peut mesurer jusqu’à 100 mètres de long, puis elle est coupée en petites sections d’environ 1 mètre de long.

baguette-verre-murano_artisan-verrier_fileur-de-verre

 

Source : http://angelmeet-murano.blogspot.fr/

Source : http://www.cendrinem.fr/la-fabrication-du-verre-de-murano/